Video – Canada’s Sustainable Future – Creating a Digital Action Plan

[ Version française ci-dessous ]

Video transcript

Éliane Ubalijoro: Hi, I’m Éliane Ubalijoro. I’m the Global Hub Director for Future Earth in Canada and the Executive Director of Sustainability in the Digital Age.

Mehrdad Hariri: Hi, I’m Mehrdad Hariri, the Founder, CEO of the Canadian Science Policy Centre.

Éliane Ubalijoro: We’re here to tell you about an exciting, new project called: “Canada’s Sustainable Future – Creating a Digital Action Plan.” This project will roll out as a national, online dialogue series to gather brilliant ideas from scientists, Indigenous communities, innovators, policymakers, and everyone living in Canada.

Mehrdad Hariri: This will be an exciting endeavor to start a national conversation and foster discussions with diverse participants in all regions of Canada. But first, Éliane, for those who may not know, please tell us about your organization Future Earth and the Sustainability in the Digital Age initiative.

Éliane Ubalijoro: Thank you, Mehrdad. So, Future Earth is a global research network developing knowledge and tools that governments, communities, and private sector need to meet the United Nations 17 Sustainable Development Goals.

These 17 goals, also known as the SDGs, were adopted by the United Nations in 2015 as a global call to action to protect the planet, end poverty, and ensure everyone enjoys peace and prosperity by the year 2030. Some examples of the Sustainable Development Goals are: no poverty, zero hunger, clean water, climate action, and reduced inequalities. These goals are universal and apply to all peoples and nations.

For the Sustainability in the Digital Age initiative, it specifically explores how digital innovation could help achieve the Sustainable Development Goals by 2030. In our context, digital innovation means more than new technology like artificial intelligence. We are referring to how the digital revolution influences everyday life and behaviour – things like the ability to communicate instantly on a global scale or the potential for corporate or government transparency afforded by big data. Of course, the other side of the coin is to understand that these same digital innovations present challenges for equity, privacy, and access – as we will explore in our National Dialogue Series.

But Mehrdad, before we get into the details, what can you tell us about the Canadian Science Policy Centre and why the Centre wanted to partner with us on this virtual project?

Mehrdad Hariri: The Canadian Science Policy Centre (CSPC) is a non-profit, non-partisan, and non-advocate organization. Our guiding vision is to create a strong, inclusive, and effective science policy community that contributes to the well-being of people in Canada. We operate as an inclusive hub for connectivity, convening, capacity building and catalyzing research in support of effective science policy.

And we are so pleased to be partnering with Future Earth and Sustainability in the Digital Age to host this national dialogue series. We see this as an incredible opportunity to crowdsource innovative sustainability solutions for effective science and innovation policy.

One of the main CSPC projects is the annual science policy conference that takes place in November. This year’s theme is “Building Forward Better.”At this year’s conference, we will also host a half-day symposium to mark the culmination of the National Dialogue Series. Select participants from the previously held series will be invited to present the knowledge and key findings developed during the interactive sessions to the conference delegates.

This will ensure a highly visible, national platform for knowledge dissemination and key recommendations to be communicated to policymakers and science and innovation stakeholders.

Now Éliane, please tell us more about the National Dialogue Series and what we hope to accomplish.

Éliane Ubalijoro: So Mehrdad, I just want to say that I love the theme of “Building forward Better” for the CSPC conference.

As I mentioned, the project is called: Canada’s Sustainable Future – Creating a Digital Action Plan. These national dialogues, taking place in September and October, will look at how digital innovations can help Canada achieve the United Nations 17 Sustainable Development Goals by 2030. And it is important to note that the Government of Canada has provided funding for this National Dialogue Series through their Sustainable Development Goals Funding Program. Their program “Moving Forward Together – Canada’s 2030 Agenda National Strategy” is an important milestone in continuing to implement and advance the 2030 Agenda. It supports progress on the Sustainable Development Goals in Canada and abroad.

So, the aim of the virtual series is to identify both the challenges and opportunities presented when we engage with digital technologies for sustainability targets.

For example, if we want to achieve “quality education for all” – which is Sustainable Development Goal number four – we could ask: “How is digital innovation either helping or hindering Canada from reaching this target?”

With the knowledge we gather from posing these types of questions to a national audience, we can provide recommendations for policymakers, non-profits, private sector, and science stakeholders to create together a sustainable future for everyone in Canada.

Of course, given the broad mandate of the United Nations Sustainable Development Goals and the limited time we have, we’ve narrowed the focus for the dialogue series to three key topic areas that we believe have the greatest capacity to facilitate real change in Canada. These themes were identified by reviewing scientific literature and ministerial mandate letters.

So practically speaking, Mehrdad, what can participants expect while attending the online dialogue series?

Mehrdad Hariri: Well, participants can expect to interact with different generations, different cultures, and different perspectives through an engaging combination of virtual presentations, keynote speeches, participatory breakout sessions and something really exciting called ThoughtExchange.

ThoughtExchange is a diverse, online discussion platform where participants can safely and anonymously provide input on key questions related to the National Dialogue Series themes.

And the three key themes we have chosen to explore are:

  1. Digital transformation to scale public awareness for sustainability
  2. Enabling cross-sectoral partnerships to drive sustainable innovation
  3. Indigenous Science and Knowledge driving transformative solutions

These topics were selected to help guide discussions and provide a framework for creating actionable policy. We want people to really engage with these themes and present their ideas and perspectives on them. We’re eager to hear from all participants who can contribute their unique expertise with respect to key challenges and opportunities in each of these areas. In fact, we’re so eager to hear from everyone, we are launching our first ThoughtExchange: https://tejoin.com/scroll/504224508.

In September and October, we will hold three online events organized around each of these themes and exchanges. Each event will take place over two days via Zoom. Day one will consist of a two-hour public dialogue for everyone who wishes to participate. Day two will be an invite-only two-hour consultation session.

Through this mix of virtual exchanges and dialogues with participants from all regions of Canada, we hope to create a truly collaborative sustainability knowledge base. This knowledge base will provide insights to guide recommendations to policymakers, as well as stakeholders across sectors who can take actions on innovative solutions.

Now, it is important to mention that we understand people are living through a very difficult time right now. While so many are faced with immediate challenges and demands on their communities, Éliane, could you tell us, why should people make space to attend these online National Dialogues? Why does it matter and how can it help to find solutions to some of the issues Canada is facing as a nation?

Éliane Ubalijoro: We believe the best way to overcome difficult challenges is to face them together. That’s what the Sustainable Development Goals are all about. They provide some guidance on how to reduce inequality and change unsustainable practices around the world. But we understand a lot of people in Canada don’t know anything about the 17 Sustainable Development Goals. We believe by facilitating national dialogues around these issues we can come together and use this framework to push for positive change and accelerate positive change.

People in Canada are already facing the devastating social and economic effects of climate change. From extreme record-breaking heat in the Pacific Northwest to melting ice caps and permafrost in the North to negative impacts of fires, air pollution, shifting precipitation patterns, all overlaid on the pandemic, and rising inequality. This is the time for us to come together. Now is the time for concrete action and collective awareness on sustainability solutions. These dialogues are about actions, solutions created by working together, and about the creation of new policies, standards, and ways forward.

We must also address the digital elephant in the room. Digital technologies are essential for many, especially youth to participate in social, economic or governance systems. But for other groups, technology presents an obstacle to participating in some aspects of new societal norms. In the digital age, it is essential for us to learn collectively how to harness the power of data and technologies to create positive changes in governments, private sector, and civil society. Sharing knowledge across regional, cultural, and professional communities can reinforce shared values, shape new norms, and strengthen our capabilities to become a more sustainable society.

Canada has less than 10 years to achieve all the Sustainable Development Goals that it has committed to as part of the Federal Sustainable Development Strategy by 2030. For Canada to reach these important targets within this timeframe, we must unlock the power of digital technologies to accelerate progress and ensure that nobody is left behind. And all are included in ways that they can become not only users but producers of these digital technologies. We must foster cross-sectoral and interdisciplinary collaborations that merge digital innovations with sustainability science and increase collective awareness at this interface. And as we work at this interface, we also must ensure that we’re accelerating gender equity in terms of capacity for participation at that interface of digitalization and sustainability.

And most importantly, to design and implement effective solutions across Canada, we need to hear from all the different people who call Canada home. So please join us for the National Dialogue Series. We want to know what you think!

Mehrdad Hariri: So, I think the information will be shared soon to the public by Future Earth and CSPC through various channels, newsletters, and social media so please stay tuned for more information.  We’d love your contribution and engagement.


Transcription vidéo

Éliane Ubalijoro : Bonjour, je suis Éliane Ubalijoro. Je suis la directrice du Hub mondial de Future Earth au Canada et la directrice exécutive de la Durabilité à l’ère numérique.

Mehrdad Hariri : Bonjour, je suis Mehrdad Hariri, fondateur et directeur général du Centre canadien de la politique scientifique.

Éliane Ubalijoro : Nous voulons vous parler d’un nouveau projet passionnant qu’on a nommé : « Un avenir durable pour le Canada – Créer un plan d’action numérique ». Ce projet sera lancé avec une série de dialogues nationaux en ligne, afin de recueillir les idées brillantes provenant de scientifiques, de communautés Autochtones, d’innovateurs, de décideurs et de toutes les personnes à travers le Canada.

Mehrdad Hariri : C’est en effet un projet passionnant que nous allons entamer avec des discussions variées et des participants diversifiés de toutes les régions du Canada.

Mais d’abord, Éliane, pour ceux qui ne le savent pas, parlez-nous de votre organisation Future Earth et de l’initiative de la Durabilité à l’ère numérique.

Éliane Ubalijoro : Merci, Mehrdad. Future Earth est un réseau de recherche mondial qui développe des connaissances et des outils dont les gouvernements, les communautés et le secteur privé ont besoin pour atteindre les 17 objectifs de développement durable des Nations Unies (ONU).

L’ONU a adopté ces 17 objectifs, également connus sous le nom d’ODD, en 2015, comme un appel mondial à l’action pour protéger la planète, mettre fin à la pauvreté et faire en sorte que chacun jouisse de la paix et de la prospérité d’ici à 2030. Quelques exemples d’objectifs de développement durable sont : l’éradication de la pauvreté, la lutte contre la faim, l’accès à l’eau salubre et l’assainissement, la lutte contre le changement climatique, la réduction des inégalités et les partenariats pour la réalisation des objectifs. Ce sont des objectifs universels qui s’appliquent à tous les peuples et à toutes les nations.

En ce qui concerne l’initiative « Durabilité à l’ère numérique », elle étudie spécifiquement comment l’innovation numérique pourrait contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable d’ici à 2030. Dans ce contexte, l’innovation numérique ne se limite pas aux nouvelles technologies telles que l’intelligence artificielle. Nous reconnaissons aussi comment la révolution numérique influence la vie et les comportements quotidiens, par exemple, la capacité de communiquer spontanément à l’échelle mondiale. De plus, les mégadonnées offrent un potentiel de transparence accrue de la part des entreprises et des gouvernements. Évidemment, le revers de la médaille est que ces mêmes innovations numériques engendrent des enjeux en matière d’équité, de confidentialité et d’accès, comme nous allons l’explorer dans notre série de dialogues nationaux.

Mais avant que nous abordions les détails, que pouvez-vous nous dire au sujet du Centre canadien de la politique scientifique et des motivations qui l’ont poussé à s’associer à nous pour ce projet virtuel?

Mehrdad Hariri : Le Centre canadien de la politique scientifique (CSPC) est un organisme à but non lucratif, non partisan et indépendant. Notre objectif est de créer une communauté de politiques scientifiques forte, inclusive et dynamique qui contribue au bien-être des Canadiens. Nous agissons comme plaque tournante inclusive pour la connectivité, la convocation, et le renforcement des capacités, et pour catalyser la recherche à l’appui d’une communauté de politiques scientifiques efficace.

Nous sommes très enthousiastes de collaborer avec Future Earth et Durabilité à l’ère numérique pour organiser cette série de dialogues nationaux. Pour nous, c’est une occasion incroyable d’identifier des solutions innovatrices pour soutenir le développement durable, ainsi que des politiques scientifiques et d’innovation efficaces.

L’un des principaux projets de la CSPC est la conférence annuelle sur la politique scientifique qui aura lieu en novembre. Le thème de cette année est « Mieux construire pour l’avenir ». Lors de la conférence de cette année, nous organiserons également un symposium d’une demi-journée pour marquer l’aboutissement de la série de dialogues nationaux. Des participants choisis parmi ceux qui ont participé aux dialogues nationaux seront invités à présenter aux délégués de notre conférence les connaissances et principaux résultats obtenus au cours des séances interactives.

Le Centre canadien de la politique scientifique offre une plateforme nationale très visible pour la diffusion des connaissances et des recommandations principales à communiquer aux décideurs et aux parties prenantes de la science et de l’innovation.

Éliane, pourriez-vous nous en dire davantage sur la série de dialogues nationaux et sur ce que nous espérons accomplir ?

Éliane Ubalijoro : D’abord Mehrdad, j’aimerais mentionner que j’aime bien le thème de la conférence de la CSPC, « Mieux construire pour l’avenir ». Comme je l’ai mentionné, le Projet s’appelle « Un avenir durable pour le Canada – Créer un plan d’action numérique ». Ces dialogues nationaux, qui auront lieu en septembre et en octobre, permettront de comprendre comment les innovations numériques peuvent aider le Canada à atteindre les 17 objectifs de développement durable des Nations Unies d’ici 2030. Il est aussi important de noter que le gouvernement du Canada a subventionné cette série de dialogues nationaux par le biais de son programme de financement des objectifs de développement durable. La « Stratégie nationale du Canada pour le Programme 2030 : Aller de l’avant ensemble » est une étape importante dans la mise en œuvre continue du Programme 2030. Cette stratégie soutient l’atteinte des objectifs de développement durable au Canada et à l’étranger.

Ainsi, l’objectif de la série virtuelle est d’identifier à la fois les défis et les occasions qui se présentent lorsque nous nous engageons avec les technologies numériques pour atteindre des objectifs de développement durable.

Si nous désirons, par exemple, parvenir à une « éducation de qualité » qui est l’objectif de développement durable numéro quatre – nous devrions nous demander : « Comment l’innovation numérique aide-t-elle ou empêche-t-elle le Canada d’atteindre cet objectif ? »

Grâce aux connaissances que nous recueillons en posant ce type de questions à un public national, nous pouvons élaborer des recommandations à l’intention des décideurs, des organismes à but non lucratif, du secteur privé et des intervenants scientifiques pour créer ensemble un avenir durable pour tous au Canada.

Bien évidemment, compte tenu de la grande envergure des objectifs de développement durable des Nations Unies et du temps limité dont nous disposons, nous avons limité la série de dialogues à trois thèmes clés qui, selon nous, sont les plus susceptibles de déclencher de véritables transformations au Canada. Ces thèmes ont été identifiés en examinant la littérature scientifique et les lettres de mandat ministérielles.

Pratiquement, Mehrdad, à quoi les participants devraient-ils s’attendre en prenant part à la série de dialogues en ligne ?

Mehrdad Hariri : Les participants peuvent s’attendre à interagir avec différentes générations, différentes cultures et différents points de vue grâce à une combinaison engageante de présentations virtuelles, de discours-programmes, de séances participatives en petits groupes et d’une activité très intéressante appelée ThoughtExchange (Échange des Pensées).

La plateforme ThoughtExchange (Échange des Pensées) est une plateforme de discussion en ligne diversifiée où les participants peuvent, en toute sécurité et de façon anonyme, donner leur avis sur des questions clés liées aux thèmes de la Série de dialogues nationaux.

Et les trois thèmes clés que nous avons choisi d’explorer sont les suivants :

1.  La transformation numérique pour sensibiliser le public au développement durable

2.  Habiliter des partenariats intersectoriels pour stimuler l’innovation durable

3.  La science et les connaissances autochtones au cœur de solutions transformatrices

Nous avons choisi ces thèmes afin d’orienter les discussions et de fournir un cadre pour la création de politiques exploitables. Nous aimerions que les participants s’engagent réellement dans ces thèmes et présentent leurs idées et leurs points de vue à leur égard. Nous désirons entendre tous les participants qui peuvent contribuer leur expertise unique en ce qui concerne les principaux défis et possibilités dans chacun de ces domaines. En réalité, nous sommes tellement impatients d’entendre tout le monde que nous lançons bientôt notre premier ThoughtExchange (Échange des Pensées) : https://tejoin.com/scroll/504224508.

En septembre et octobre, nous organiserons trois évènements en ligne autour de chacun de ces thèmes et échanges virtuels. Chaque événement aura lieu sur une période de deux jours par Zoom. Le premier jour comprendra une discussion publique de deux heures pour tous ceux qui souhaitent y participer. Le deuxième jour sera une session de consultation de deux heures sur invitation exclusivement.

Par cette fusion d’échanges et de dialogues virtuels avec des participants de toutes les régions du Canada, nous voulons créer une base de connaissances sur le développement durable de façon véritablement collaborative. Cette base de connaissances nous permettra de générer des idées pour offrir des recommandations aux décideurs, ainsi qu’aux acteurs de tous les secteurs qui peuvent contribuer des solutions novatrices.

Il est important de préciser que nous reconnaissons la période très difficile que nous traversons tous en ce moment. Éliane, alors que tant de personnes sont confrontées à des exigences et défis immédiats au sein de leurs communautés, pouvez-vous nous dire pourquoi les gens devraient prendre la peine de participer à ces dialogues nationaux en ligne ?

Pourquoi est-ce important et comment cela peut-il aider à trouver des solutions aux problèmes auxquels le Canada fait face en tant que nation ?

Éliane Ubalijoro : Nous sommes convaincus que la meilleure façon de relever des défis difficiles est de les affronter ensemble. Les objectifs de développement durable sont là pour cela. Ils fournissent une orientation et un cadre pour réduire les inégalités et modifier les pratiques non durables dans le monde. Mais nous comprenons que beaucoup de gens au Canada ne connaissent pas du tout les 17 objectifs de développement durable. Nous croyons qu’en facilitant les dialogues nationaux autour de ces questions, nous pouvons nous rassembler et utiliser ce cadre pour promouvoir et accélérer les changements positifs.

Au Canada, les gens sont déjà victimes des effets sociaux et économiques dévastateurs du changement climatique. De la chaleur extrême qui bat des records dans le Nord-Ouest du Pacifique à la fonte des calottes glaciaires et du pergélisol dans le Nord, en passant par les effets négatifs des incendies, de la pollution atmosphérique, du changement des précipitations, le tout superposé à la pandémie et à la montée des inégalités. Le moment est donc venu pour nous de fournir un effort commun ; d’agir concrètement sur des solutions durables. Ces dialogues portent sur des actions, des solutions créées en travaillant ensemble, et sur la création de nouvelles politiques, normes et perspectives d’avenir.

Il faut également aborder le paradoxe que représente le numérique. Tout en étant essentielles pour plusieurs, notamment les jeunes, car elles permettent de participer aux réseaux sociaux, économiques ou de gouvernance, les technologies numériques représentent pour d’autres groupes un obstacle à la participation à certains aspects de notre société en évolution. À l’ère du numérique, il est essentiel que nous apprenions collectivement à exploiter le pouvoir des données et des technologies pour créer des changements positifs au sein des gouvernements, du secteur privé et de la société civile. En échangeant des connaissances entre communautés régionales, culturelles et professionnelles, nous pouvons renforcer nos valeurs communes, façonner de nouvelles normes et renforcer nos capacités à devenir une société plus durable.

Le gouvernement du Canada a moins de 10 ans pour réaliser tous les objectifs de développement durable auxquels il s’est engagé dans le contexte de la Stratégie fédérale de développement durable d’ici à 2030. Pour que le Canada puisse réaliser ces objectifs importants dans ce délai, nous devons exploiter la puissance des technologies numériques pour accélérer les progrès et faire en sorte que personne ne soit laissé de côté. Et que tous soient inclus de manière à être non seulement des utilisateurs mais aussi des créateurs de ces technologies numériques. Nous devons encourager les collaborations intersectorielles et interdisciplinaires qui fusionnent les innovations numériques à la science du développement durable. En renforçant la sensibilisation collective et en collaborant à cette interface de la numérisation et du développement durable, nous devons également assurer la capacité de participation de tous les sexes de façon équitable.

Et surtout, pour développer et mettre en œuvre des solutions efficaces à travers le Canada, nous devons entendre toutes les personnes qui vivent au Canada. Nous vous invitons donc à nous joindre pour la série de dialogues nationaux. Nous voulons savoir ce que vous pensez !

Mehrdad Hariri : Future Earth et le Centre canadien de la politique scientifique partageront bientôt ces informations avec le public à travers différents médias, y compris le bulletin du CSPC donc restez à l’écoute pour en savoir plus! Nous apprécierions votre contribution et votre engagement.